Avr02

Rendre le feng shui moins tabou : un challenge !

Ca c'est feng shui ! Share this post

Un grand hebdo économique et financier se laisse aller à parler de feng shui pour l’aménagement de bureaux professionnels.

Challenges, magazine économique, compagnon d’édition de L’Obs, de Sciences et Avenir parle de feng shui dans un article de Delphine Déchaux le 5 juin 2014. Elle nous présente le travail d’une consœur et d’une formatrice de l’Ecole Française de Feng Shui. Leurs objectifs pour l’entreprise : optimiser les espaces et accélérer le bien-être et les performances de chaque collaborateur.

L’accent est mis sur l’aspect invisible et complètement intégré du feng shui en fonction de l’identité visuelle de la société. La décoration des bureaux est moderne, sans connotation zen ou asiatique.

Par contre, ce qui n’évolue pas pour le feng shui c’est son caractère secret, limite tabou. La discrétion voir la confidentialité sont toujours de mise en entreprise et aussi chez les particuliers. Pendant mes expertises, je questionne mes clients sur leurs sensations dans leurs espaces, leurs envies, leurs besoins et leurs objectifs. Une fois, à ma grande surprise, une charmante mère de famille a clairement demandé à ses enfants de ne parler à personne de notre entrevue et de notre collaboration. Le feng shui à cette adresse a dû rester secret !

Peur d’être moqué ou copié ? Moqué pas longtemps…. Mes clients témoignent que le retour de l’énergie dans leur quotidien est très vite remarqué et envié par leur entourage. Copié, évidemment ! Les empereurs chinois interdisaient le feng shui au peuple. Ils réservaient son accès à leurs proches ministres uniquement. Cette technique qui génère la réussite a toujours relevé du secret d’Etat. Mao a envoyé en camps beaucoup de grands maîtres feng shui. Ce qui a déclenché une diaspora des experts dans le reste du monde.

L’art de la prospérité sera-t-il donc toujours contraint de rester peu ou mal connu et du coup réservé à l’élite ?

Aude Biétry

 

Les autres articles qui peuvent vous intéresser