Mai19

L’effet feng shui, épisode 4/6

Ca c'est feng shui ! Share this post

 

« Mais Me Biétry, comment devient-on expert feng shui ? « . Je vais tenter de répondre à cette question que l’on me pose souvent … non, tout le temps !

C’est ce que ça a fait à mon mari ? Un effet « force 8 dans le spi ». Et, pas qu’à lui …

Pour l’annonce, mes amis se sont scindés en plusieurs catégories :

– les « Ton mari est au courant ? »,

– les « Pourquoi faire ? »,

– les « C’est intéressant … » avec les trois petits points qui se laissent aller,

– les « Ah ! Tu vas si mal que ça ?!».

Verdict commun : le sourcil. Oui, c’est une annonce qui tonifie l’arcade.

Pour les explications : changer de vie au tournant de ma vie, vivre d’une de mes passions. Elles étaient visiblement peu intelligibles. Car leurs sourcils ne redescendaient pas ou que très lentement, de fatigue sans doute.

J’ai sidéré tout le monde, n’ai convaincu personne ou presque, arrêté de me justifier très vite.

Différentes typologies se redessinent, les semaines suivantes :

– Les curieux, qui se sont offert un bouquin : « Sympa… Ca à l’air contraignant, non ? ».

– Les de plus en plus sceptiques, qui m’imaginent en kimono pour le restant de mes jours.

– Les carencés en magnésium, tétanisés du sourcil dès qu’ils me croisent.

– Les bienheureux, d’avoir une copine qui « se fait un petit caprice ». Ils s’en feraient bien un petit, eux aussi.

– Les supporters de la première heure… après l’effet de surprise. Pas nombreux.

C’est vrai que devenir coach feng shui à l’heure de la délocalisation en Chine justement et d’une inflation fixant le cours de la religieuse au chocolat à 18 francs : ça fait caprice de bourgeoise … Je vous l’accorde.

Ensuite, il y a tout les autres :

La gentille employée de la CCI, qui appelle sa collègue : « – Feng shui,  c’est quelle catégorie ? Non ! Je sais pas comment ça s’écrit !?! ».

Le gentil formateur en stratégie commerciale, qui expose « […] quand vous avez une activité étrange que personne ne connait, comme Aude Biétry par exemple, […] »

Reste l’inoubliable. Pour faire connaissance, il me demande :

« – Vous faites quoi dans la vie ?

– Coach feng shui. »

Il me répond avec gentillesse : « – A vos souhaits ».

Merci à lui, le titre de mon premier livre lui est dédié.

Aude Biétry