Juin02

Entrepreneur, ça c’est fait ! épisode 5/6

Ca c'est feng shui ! Share this post

 

« Mais Me Biétry, comment devient-on expert feng shui ? ».Je vais tenter de répondre à cette question que l’on me pose souvent … non, tout le temps !

Lancer une idée en l’air, soit. Seulement, attention : c’est celui qui l’a dit qui y est !

Fille, petite-fille et arrière-petite-fille d’artisans : l’héritage est pesant. Si lourd que quiconque m’a croisée plus de cinq minutes (avant mes quarante ans), m’a entendue dire : « Entrepreneur ? Jamais ! ».

« A ton compte », c’est pour te prévenir que tu vas compter : compter tous les trucs sympas que tu n’auras pas le temps de faire.

Etre ton propre patron, c’est :

– Travailler plus pour travailler plus,

– Ouvrir le dimanche matin,

– Préparer le réveillon de Noël pour 15 à partir de 20h30,

– Répéter « Mais non, tu sais bien avec le magasin, on ne peut pas partir en avril »,

– Considérer comme les Chinois qu’une semaine de congés payés c’est le progrès, décidément les Chinois…

Un statut, où RTT signifie Rame Tout le Temps ? Pas sûr… Moi, j’aime les ouvrages d’art de mai, que tu consolides avec un RTT, un vrai.

Seulement salarié feng shui, ça ne se trouve pas sous le pied d’un cheval. Ça n’existe pas.

Alors passer de la passion confidentielle à la EURL, il y a un pas, enfin pour moi un saut périlleux carpé tendu double flip.

Mais, fallait pas faire mon intéressante… Maintenant, il faut créer ma boite : sensation de monter sur un plongeoir de 5 m. En haut, quand ton gros orteil flirte avec le vide, tu remarques que la piscine a rétréci ! Rapidement, tu entends : « Sautes ! Tu fais attendre les gens ! », « Allez ! Tu ne vas pas redescendre devant tout le monde ?! ». Tu les vois bien les téméraires, derrière toi, la tête rentrée dans les épaules ; ils grelotent. De froid ou de trouille ?

C’est comme l’administration. Elle évalue ton alphabet : NACE, SIRET, RCS, RSI. Elle teste ta motivation : faut prendre un expert pour compter les sous que t’as pas. Elle te donne la chair de poule : tu paies des impôts le lendemain de ton ouverture.

Après un saut dans une piscine du 2ème étage, tu retrouves instinctivement le bord. Le temps de réaliser que tu n’es pas tombée à côté, tu n’as qu’une envie : sortir de l’eau. Pour rester digne, rattraper discrètement ta culotte qui a voulu faire bande à part et démêler ton haut en guirlande sur tes oreilles. C’est normal, ton maillot a eu peur lui aussi. Pour remonter à l’échelle : rentrer le ventre. Et là, tu peux être fière… t’as sauté du 5 m, quand même !

En regagnant ma serviette, j’étais chef d’entreprise.

Aude Biétry

 

Les autres articles en lien avec celui-ci  : Le déclic, La réflexion, L’annonce, L’effet feng shui